Author Topic: Priorité numéro un: rétablir le contrat social entre les vétérans et le gouverne  (Read 1168 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Canadian_Vet

  • Administrator
  • Hero Member
  • **********
  • Posts: 1546
    • View Profile
    • Canadian Veterans Advocacy
Priorité numéro un: rétablir le contrat social entre les vétérans et le gouvernement

Ajouté par Sylvain Chicoine (NPD) le 27 novembre 2013   18:01.

http://www.45enord.ca/2013/11/priorite-numero-un-retablir-le-contrat-social-entre-les-veterans-et-le-gouvernement/

Il y a maintenant plus d’un an que des vétérans en Colombie-Britannique ont entamé leur recours collectif contre le gouvernement fédéral, soutenant que les changements apportés   la Nouvelle Charte des Anciens combattants contreviennent   la Constitution et la Charte canadienne des droits et libertés. En réponse, la Couronne a plaidé que le gouvernement n’avait pas d’obligation spécifique allant au-del  de ce qu’il accorde déj  aux citoyens canadiens   travers les programmes sociaux. On croit rêver!

Comme mes collègues et moi l’avons noté   plusieurs reprises sur cette tribune, il est assez perturbant de constater que nos vétérans doivent entamer des recours judiciaires pour faire valoir leurs droits. Au NPD, nous sommes de l’avis que d’une part, c’est une indication claire que le gouvernement conservateur n’entend pas répondre de bonne foi aux demandes des vétérans, et d’autre part, que le mécanisme actuel de résolutions des différends nécessite des changements profonds.

Quand la nouvelle Charte des anciens combattants a été mise en place, le gouvernement avait pourtant promis d’en faire un document vivant qui pourrait s’ajuster au fur et   mesure que les problèmes surgiraient. Mais même si elle ne répond toujours pas adéquatement aux besoins des vétérans, notamment sur le plan financier, depuis 2006 les conservateurs de Stephen Harper ont apporté une seule modification, soit le projet de loi C-55 qui a augmenté   40 000$ le remplacement de revenus minimums pour les vétérans invalides.

Le ministre Julian Fantino affirme que son gouvernement aurait «déj  donné suite» aux 160 recommandations retrouvées dans un rapport récent de l’Ombudsman. Je ne suis pas d’accord. À part C-55, on a eu droit uniquement   des changements cosmétiques ou des demi-mesures. Lorsqu’on étudie leur impact réel, ceux-ci n’améliorent guère la qualité de vie de l’ensemble de nos anciens combattants.

Par exemple, on a bel et bien doublé le montant accordé au Fonds du souvenir, mais les critères sont tellement restrictifs que deux tiers des demandes sont rejetées, et on dépense 20%   30% moins de ce qui a été budgeté pour ce programme. Les conservateurs disent que l’emploi est une priorité, mais avec le nouveau projet de loi C-11, visant   établir la priorité d’emploi aux anciens combattants blessés dans la fonction publique, seulement 200 emplois par année sont envisagés et ils seront accessibles majoritairement   ceux et celles avec un diplôme universitaire.

Parlant d’éducation et formation, on a établi une enveloppe maximum de deux millions de dollars sur cinq ans, ce qui, vu dans son ensemble, a l’air assez raisonnable. Mais si les vétérans prennent tous le maximum, soit la somme de 75 800 de dollars, savez-vous combien de vétérans ce fonds aide réellement? Vingt-sept anciens combattants! Quelle initiative efficace!

Et c’est sans mentionner les soins de santé qui se détériorent. Le gouvernement aime bien se vanter de l’application mobile conçue pour aider les vétérans atteints de ESPT   autogestionner ce problème de santé mentale, mais, disons la vérité, comment peut-on croire que ce gouvernement est de bonne foi lorsqu’il ferme les bureaux d’Anciens Combattants Canada? Et si un vétéran a besoin d’une aide psychiatrique d’urgence, où sont les cliniques spécialisées? Ah oui, dans les hôpitaux provinciaux, car les vétérans n’ont pas accès aux cliniques TSO que s’ils sont stabilisés.

Les mesures des conservateurs ne sont que de la poudre aux yeux. Nous devons apporter des changements majeurs   la Nouvelle charte, qui bénéficieront   la majorité de nos vétérans et qui seront   la hauteur de leurs sacrifices.

Mais pour cela, nous avons besoin d’une stratégie cohérente. C’est pourquoi, en tant qu’opposition officielle, le  NPD demande que la charte soit immédiatement revue. Nous demandons également que le Tribunal des anciens combattants, où les nominations politiques et partisanes ont vicié le processus, soit remplacé par un système qui s’appuie sur l’évaluation médicale. Et surtout, on exige la mise en place de mesures de soutien concrètes pour la transition vers la vie civile.

Nous devons également mettre en place des mesures concrètes maintenant, comme revoir la somme forfaitaire et les taux d’indemnité afin d’augmenter le pourcentage pour le remplacement du salaire qui est présentement   seulement 75% (en revanche, les commissions provinciales, comme la CSST, prévoient entre 85% et 90%).

Nous devons redoubler d’efforts afin d’assurer une qualité de vie décente pour nos vétérans âgés de 65 ans et plus qui ne reçoivent plus de soutien du gouvernement. Les conservateurs peuvent bien parler de l’allocation pour invalidité permanente et son supplément qui est   vie, mais comme l’Ombudsman l’a déj  noté, 53% des vétérans qui sont jugés comme étant frappés d’une incapacité totale et permanente ne l’obtienne pas. Comment le ministre peut-il justifier cette absence d’accessibilité pour nos vétérans les plus invalides?

Il faut que le gouvernement soit prêt   faire les changements nécessaires pour que la nouvelle Charte devienne une entente qui sera acceptée par nos vétérans. Il faut regagner la confiance des anciens combattants et faire en sorte que le gouvernement respecte ses obligations envers ceux qui se sont sacrifiés pour préserver nos libertés!
Canadian Veterans Advocacy - One Veteran One Standard

Web Site: http://www.canadianveteransadvocacy.com/index.html

Main FaceBook Group: https://www.facebook.com/groups/CdnVetsAdvocacy/

Main FaceBook Page: https://www.facebook.com/CanadianVeteransAdvocacy