Author Topic: CDS Statement following the release of the Ombudsman Report Boards of Inquiry  (Read 1502 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

One Veteran One Standard

  • Administrator
  • Jr. Member
  • **********
  • Posts: 95
    • View Profile
CDS Statement following the release of the Ombudsman Report Boards of Inquiry: Families in Focus / Déclaration du CEMD suite au rapport de l’Ombudsman intitulé Commissions d’enquête : Plein feux sur les familles

Le texte français suit

This message is being sent to all recipients on the DWAN.

“I welcome the release of the Ombudsman Report Boards of Inquiry: Families in Focus and I wish to thank the Ombudsman for recognizing the positive improvements that the Canadian Armed Forces (CAF) have made to the Board of Inquiry (BOI) process over the past few years.

These positive changes include a tiger team, created in February 2014 to clear the backlog of BOI reports into death or serious injury, within six months. I was pleased that by June 1, 2014, the BOI backlog was eliminated, well short of the deadline. 

Over the past four years, several new initiatives have also been introduced to improve the BOI process, including the standardization of the conduct of BOIs across the CAF; the elimination of review levels to expedite approvals; a reduction in the number of findings resulting in shorter, more concise reports; and a dramatic reduction in the average time required to approve a BOI report. For example, the BOI process is now being completed in nine to 12 months.

Despite these improvements, we still have work to do. I concur with the Ombudsman’s comment that the human dimension sometimes gets lost in a process designed for fact gathering, not family engagement.

I have therefore accepted the Ombudsman’s offer to provide a member of his team to assist the CAF and work together to determine the most appropriate and effective means by which the CAF may be able to meet the information needs of families following a death or serious injury, whether through the BOI process or within the broader CAF engagement with families. I wish to reiterate our commitment to caring for military families and that health and well-being continue to be a priority.

Military families often make significant sacrifices to support our members, and enable them to serve. They are, without doubt, critical to our operational success. We recognize this and deeply value their contributions and sacrifices. We will work with the Office of the Ombudsman to find effective means of communication and liaison with them. Our military families are the bedrock of our members’ strength and well-being – we owe this to them.”   


General Tom Lawson
Chief of the Defence Staff

* * *

Le présent message est envoyé à toute personne branchée au RED.

J’accueille favorablement la publication du rapport de l’Ombudsman intitulé Commissions d’enquête : Plein feux sur les familles et j’aimerais remercier l’Ombudsman de reconnaître les améliorations apportées par les Forces armées canadiennes (FAC) au processus de la Commission d’enquête (CE) au cours des dernières années.

Parmi ces améliorations, notons la formation d’une équipe spéciale en février 2014, crée afin de traiter l’arriéré des rapports de CE concernant les décès ou les blessures graves, et ce dans un délai de six mois. J’ai été heureux de constater qu’en date du 1er juin 2014, l’équipe avait réussi à éliminer l’arriéré des CE, dans un délai beaucoup plus court que prévu. 

Au cours des quatre dernières années, plusieurs nouvelles initiatives ont également été mises en place afin d’améliorer le processus de la CE. Ces initiatives incluent la normalisation de l’exécution des CE à l’échelle des FAC, l’élimination des niveaux d’évaluation pour faire accélérer le processus d’approbation, une réduction du nombre de décisions, entrainant ainsi des rapports plus courts et plus concis, ainsi qu’une réduction considérable du délai moyen d’approbation d’un rapport de CE. Par exemple, le processus de la CE est maintenant complété dans un délai de neuf à douze mois.

Malgré ces améliorations, nous avons encore du travail à faire. Je souscris au commentaire de l’Ombudsman selon lequel le facteur humain est parfois oublié au cours d’un processus visant une collecte des faits, et non un engagement des familles. 

Par conséquent, j’ai accepté l’offre de l’Ombudsman de fournir un membre de son équipe afin d’aider les FAC et de travailler en collaboration avec elles afin de déterminer les moyens les plus appropriés et les plus efficaces qui pourraient permettre au FAC de répondre aux besoins des familles en matière d’information à la suite d’un décès ou d’une blessure grave, que  ce soit dans le cadre du processus de CE ou dans un contexte plus large de l’engagement des FAC auprès des familles. Je tiens à réitérer que nous sommes déterminés à fournir des soins aux familles des militaires, et que la santé et le bien être demeurent une priorité.

Les familles des militaires font souvent d’énormes sacrifices pour appuyer nos membres et leur permettre de servir. Elles sont assurément essentielles au succès de nos opérations. Nous en sommes conscients, et nous apprécions énormément leurs contributions et leurs sacrifices. Nous travaillerons en collaboration avec le Bureau de l’Ombudsman afin de trouver les moyens de communication et de liaison les plus efficaces. Les familles de nos militaires constituent le fondement de la force et du bien être de nos membres – nous leur devons cela.


Général Tom Lawson
Chef d’état major de la défense