Author Topic: Ottawa a demandé un dédommagement à Londres pour des sous-marins en mauvais état  (Read 1684 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

PTE_Molgat

  • Administrator
  • Sr. Member
  • **********
  • Posts: 321
    • View Profile
Ottawa a demandé un dédommagement à Londres pour des sous-marins en mauvais état

http://canadianveteransadvocacy.com/Board2/index.php?action=post;board=57.0

Mise à jour le mercredi 2 mai 2012 à 21 h 44 HAA



Le NCSM Windsor a été remis à l'eau à Halifax en mars dernier après avoir subi des travaux de 45 millions de dollars durant cinq ans.   © Marilyn Marceau/Radio-Canada

Le gouvernement canadien a demandé un dédommagement au gouvernement britannique pour le mauvais état de sous-marins achetés d'occasion en 1998, a appris CBC/Radio-Canada.

Le gouvernement britannique a accepté de réduire le prix des sous-marins à la suite des demandes du Canada.

Ces quatre sous-marins ont connu des problèmes de toutes sortes, mais les gouvernements qui se sont succédé à Ottawa ont toujours affirmé que c'était une bonne affaire.

CBC/Radio-Canada a obtenu une copie d'une lettre rédigée par Peter Luff, ministre en second de la Défense britannique. Dans ce document, M. Luff affirme qu'il peut confirmer qu'en 2002 et en 2004, le gouvernement du Canada a demandé un dédommagement en raison de préoccupations sur l'état des sous-marins et leur capacité à répondre aux besoins du pays. M. Luff précise un peu plus loin que le coût des sous-marins a été réduit de 2 millions de livres.

La lettre du ministre était adressée au député britannique Mike Hancock, qui met en question la vente de ces sous-marins depuis des années. Il affirme que cette lettre reçue à la mi-avril confirme ses pires soupçons.

Mike Hancock qualifie ces sous-marins de canards boiteux. Il soutient que la Grande-Bretagne n'a pas dédommagé le Canada, mais qu'elle lui a donné 2 millions de livres pour qu'il se taise.

Le Canada avait accepté de payer 750 millions de dollars pour obtenir ces sous-marins. En tenant compte de ce dédommagement, le prix définitif s'élève à 746 millions de dollars. Depuis cet achat, le Canada a dépensé plus de 1 milliard de dollars pour réparer ces bâtiments et les convertir pour répondre à ses besoins.

La Marine canadienne refuse de faire des commentaires sur les demandes de dédommagement. Elle renvoie les médias au ministère des Travaux publics. Ce dernier n'a pas répondu.